www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
du comité départemental d'athlétisme de loir-et-cher


 

Tendon d'Achille douloureux ou Tendinopathie Calcanéenne

    Le tendon d’Achille est le tendon humain le plus large et le plus puissant.

 Avec le muscle gastrocnémien et le muscle soléaire, il constitue le tendon terminal.

 Il commence à peu près au milieu du mollet et se termine à l’arrière du calcanéum.

 Notamment responsable de la transmission de l’effort (poussée) de tout le poids du corps sur le pied, il est impliqué dans toutes les formes de marche et de course à pied.

Les troubles se manifestent par des douleurs diffuses, parfois lancinantes,

 au niveau du tendon lors de la marche/course, notamment en montée ou en cas de pression. 

Il est également possible que le tendon concerné subisse un échauffement trop important ou enfle. En cas de douleurs chroniques, c’est-à-dire qui durent des semaines ou des mois, un épaississement et une formation de nœuds sont palpables. 

La recherche a prouvé qu’il ne s’agit pas d’une inflammation du tendon mais d’un processus dégénératif des tissus lésés et de la structure irrégulière,lié à une sollicitation excessive.

La forme la plus courante (env. 2/3 des cas) de cette pathologie du tendon concerne la partie du milieu du tendon, soit 4 cm au-dessus du point de jonction avec le calcanéum. Le dernier tiers des cas concerne la jonction avec le calcanéum. Cette distinction n’est pas anodine, étant donné que le traitement ne sera pas le même.

Les causes typiques sont, en cas d’entraînement insuffisant, des entraînements trop longue distance, une vitesse de course trop rapide, un terrain vallonné avec de nombreuses montées, ou encore de mauvaises chaussures. A cela s’ajoutent des facteurs de risque tels que l’âge, le sexe, le surpoids et les antécédents familiaux.

Le traitement de la tendinopathie calcanéenne est souvent très long et fastidieux. Il requiert une bonne discipline de la part de la personne concernée. Des exercices excentriques du mollet indiqués par le physiothérapeute, communément appelés «protocole d’Alfredson», donnent d’excellents résultats chez les sujets soufrant d’une tendinopathie du milieu du tendon. Il s’agit d’exercices de levées de talon, recommandés sur 12 semaines, 3x15 répétitions deux fois par jour, genou tendu et genou plié.


Pour cela, le sujet se positionne sur la pointe des pieds, sur une marche ou un step, il bascule tout le poids du corps sur la jambe et abaisse le talon lentement, en dessous du niveau de la marche. Pour revenir à la position jambes tendues, la jambe non concernée vient aider en suivant un mouvement concentrique. Cet exercice est répété 15 fois genou tendu et genou plié à 40-45°. Il faut veiller à aller bien au bout du mouvement, là où le corps se stabilise, dos droit. Un mur ou une rampe peut s’avérer utile pour faciliter le mouvement. Pendant les exercices, une douleur modérée est admise. A sa disparition, il est conseillé d’ajouter du poids dans un sac à dos ou en soulevant des petits haltères. Entre temps, le sujet doit continuer son entraînement de course à pied, en tenant compte de ses douleurs et en réduisant l’intensité et la fréquence des séances.

Le mécanisme d’action s’explique par la stimulation accrue de la production de collagène et le renforcement du tendon.



Les Espaces
   NOS PARTENAIRES

   


























    

 







Médecine Sport et conseils:
Tendon d'Achille douloureux ou tendinopathie calcanéenne