www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
du comité départemental d'athlétisme de loir-et-cher
Actualités
Noélie Yarigo de nouveau aux portes d'une finale Mondiale
Commentez cette actualité
30 Septembre 2019 - CD 41
Noélie Yarigo de nouveau aux portes d'une finale Mondiale
    
     La béninoise du Running 41, Noélie Yarigo disputait vendredi dernier les demi-finales des Mondiaux sur 800m. Comme à Londres il y a 2 ans, Noélie n'est pas passée loin d'une première mondiale.


  On se rappelle encore de Londres 2017 où Noélie était passée par tous ses états après sa qualification puis disqualification de la Finale du 800m des Mondiaux.

Après 2 ans de travail et de préparation qui n'ont pas été toujours facile, l'athlète du Running 41 se devait malgré tout de prendre ne serait qu'une" revanche" et pourquoi pas décrocher une 1ère finale mondiale de sa carrière. 

Alors qu'elle a connu une saison plutôt compliquée durant laquelle elle n'a pas réussi a revenir à son meilleur niveau de 2016 durant laquelle elle a réalisé son record personnel sur la distance aux JO de Rio en 1'59''12  elle est tout de même parvenue à courir cette saison en 2'00''70.

Consciente qu'elle se devait aller plus vite pour décrocher une finale mondiale, la beninoise a réussi son entrée en matière lors des séries où elle termina 3ème dans un temps correct de 2'01''19.

La suite fut plus compliquée pour Noélie qui a pris la 5ème place de sa demi-finale qui fut pourtant la plus rapide.
Elle échoue encore une fois aux portes de la finale pour quelques centièmes de seconde...

Avec un chrono de 2'00''75 Noélie avait réussi le plus dur celui de s'élever à son meilleur niveau de la saison mais pas assez pour accéder à la finale.
Elle devance la française Renelle Lamotte qui est passée à coté de sa course. Pour la petite anecdote les deux filles ont la particularité d'être née un 26 décembre.

Cruel épilogue et nouvelle désillusion pour Noélie qui aurait du faire mieux de 2'00''33 pour se hisser en finale. Un chrono qu'elle avait pourtant réalisée il y a 2 ans à Londres où elle fut la première éliminée en 1'59''74. 
Sauf que cette année là, la sud africaine Caster Semenya et la burundaise Francine Niyonsaba qui remportèrent  respectivement le titre de championne du Monde et de vice championne du monde ne soient interdits de participation cette année aux Mondiaux de Doha en raison du nouveau règlement concernant les athlètes hyper-androgènes.


les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
07/12 >
05/12 >
24/11 >
21/11 >
17/11 >
13/11 >
12/11 >
11/11 >
21/10 >
15/10 >
01/10 >
30/09 >
29/09 >
26/09 >
26/09 >
15/09 >
03/09 >
25/08 >
24/06 >
22/06 >
Les Espaces